N° 060 Savoir compter, une question de survie économique et écologique.

À la naissance, les bébés possèdent la faculté innée de percevoir le sens des nombres. La neuroscience a démontré qu’ils sont même capables de distinguer deux quantités. Ces intuitions numériques pourraient être héritées de l’évolution, d’un temps où savoir estimer rapidement un espace ou un nombre était nécessaire à la survie. 

C’est très probablement en développant cette capacité d’évaluer, de mesurer et de compter que l’homme, nu et sans défense, a réussi  “à sauver sa peau” et à s’extraire de sa condition animale.

L’ethno-mathématique est l’étude de l’essor et de l’évolution des pratiques mathématiques dans des groupes sociaux. Les spécialistes de cette discipline s’accordent à penser que c’est conjointement à la naissance de l’écriture cunéiforme (3 300 ans avant J.-C.) que naissent les premières mathématiques utilitaires (économie, calculs de surface). À une centaine de kilomètres de Bagdad, ont été découvertes au XIXe siècle des tablettes scolaires datant de l’époque paléo-Babylonienne (2 000 av. J.-C.).

Alors que les quatre opérations sont connues et utilisées depuis plus de 4 000 ans, alors qu’elles constituent les bases essentielles des mathématiques, Luc FERRY, ancien ministre de l’Éducation nationale, philosophe,  a cru pouvoir lancer sur le plateau de LCI, le 15 février 2018 : « Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien ». Pour être sûr d’ être bien compris il a précisé,  « Comme 90 % des Français, je n’ai jamais utilisé, même pas trente secondes, ce que j’ai appris en maths tout au long de ma scolarité ».

Même pas les quatre opérations ?

Les mathématiques n’ont jamais cessé de fournir aux philosophes des occasions, des outils ainsi que des instruments pour penser, et ce, quels que soient les progrès et les révolutions qu’elles aient connues.Agrégé de philosophie en 1975,  Luc FERRY devrait savoir cela. C’est pourquoi ses propos sont impensables pour un philosophe et totalement irresponsables pour un ancien  ministre de l’Éducation nationale, qui devrait être le premier à savoir à quoi servent, et servent de plus en plus, les mathématiques.

Depuis 1974, malgré les avertissements continus de la Cour des comptes, la France a pris la mauvaise habitude de dépenser sans compter.

Elle ne compte pas car elle ne sait plus compter.

Après trois mois de grand débat national, le président Emmanuel MACRON doit tirer les conclusions de la concertation, le lundi 15 avril au soir. L’exercice est particulièrement délicat, car nombre des attentes des Français sont souvent impossibles à satisfaire.

Emmanuel Macron devrait s'exprimer en début de semaine prochaine.

Emmanuel MACRON à la veille de s’exprimer sur le grand débat national. (Reuters)

Il est très urgent que les Français, petits et grands, réapprennent à bien compter.  

Mai 2009 – avril 2019 – Dix ans après,le même constat !

Après la lecture de cet article du journal Le Monde, on se rappelle  les fortes réflexions de Jacqueline de ROMILLY sur l’Enseignement en détresse (1984), trente cinq ans déjà !

Extraits

L’émulation et la sélection sont les ressorts de l’enseignement, elles sont indispensables, excusez-moi de soutenir une évidence qui n’en est plus une aujourd’hui j’ai pu en mesurer le prix tout au long de ma vie.

D’abord l’émulation fait travailler, c’est son premier bienfait. La sélection, on la présente comme un barrage. C’est le contraire. Il faut se la représenter comme un appel vers le haut, stimulant, prometteur de progrès pour tous. Viendrait-il à quelqu’un l’idée de reprocher à un entraîneur d’inciter ses sportifs à se surpasser eux-mêmes, à surpasser les autres pour obtenir l’une de ces victoires sur le stade qui enflamment les foules ?

On prétend qu’on n’est pas contre la qualité, seulement contre l’élitisme, en fait la haine de l’élitisme est si violente qu’elle entraîne la ruine de la qualité de tout et de tous. On confond l’égalité devant l’enseignement et dans l’enseignement. Les concours si attaqués aujourd’hui, en stimulant l’émulation, encouragent la qualité et ils ont un avantage irremplaçable: ils sont une sauvegarde contre tout recrutement politisé. C’est peut-être pour cela qu’on les attaque si fort…”

Les propositions ouvertement suggérées par les syndicats politiques tendent à remplacer de haut en bas les critères du savoir par ceux de l’appartenance politique. Laurent SCHWARTZ  [premier Français à avoir obtenu la médaille Fiels (1950)] disait joliment : “Le pilote d’un avion n’est pas élu par le personnel de bord et les passagers”.

[Le 15avril 2019, 14 H05, G. C., Lunel] : Les élèves de CM2 savent de moins en moins compter ?

Ce n’est pas vrai pour tous… regardez le calcul mental c’est ça.

–          Tous ont une blouse uniforme
> –          Ils sont sur des tables d’écolier d’autrefois
> –          Ils sont tous tournés vers le Maître signe de discipline
> –          Ils sont dans une école à l’ancienne ?

Pour les explications voir : N° 061 Les élèves de CM2 savent de moins en moins compter. Cela dépend où.

[Le 15 avril 2019, 11 H40, J. M., Penmarc’h] : Depuis le temps qu’on le dit !