N° 304 Par principe de précaution il faut arrêter le vélo avant la vaccination

2 vaccinés avec Astrazeneca, par force, et par DEVOIR, mais pas de force.

Avec Astrazeneca et “même pas peur “!

Des dizaines de flacons de vaccin contre le coronavirus perdus ?

Pour 27 millions d’actifs, la France compte 2 % de cyclistes qui vont régulièrement travailler à vélo, soit 540 000 personnes. On compte chaque année plus de 150 cyclistes tués sur les routes. Soit 178 morts par million.

Pour 25 millions de personnes vaccinés avec Astrazeneca on a compté en Europe 18 décès par thrombose. Soit 0,7 mort par million.

Il y a donc 250 fois plus de risque de mourir en faisant régulièrement du vélo qu’en se faisant vacciner avec Astrazeneca. Ne pas oublier surtout qu’une fois vacciné, on diminue encore par plus de 10 le risque de mourir de la covid.

Et,  “très accessoirement”, on améliore l’espérance de vie de ceux qu’on aime.

Car ajoutons, pour tous les individualistes mal informés, que contrairement à ce qu’ils pourraient avoir l’inconséquence de penser, la santé publique, et leur santé, ressortent avant tout d’une bonne discipline médicale collective. En matière de pandémie il n’existe pas de salut individuel. 

Il est plus urgent par principe de précaution d’arrêter de faire du vélo que de retarder sa vaccination, avec Astrazeneca ou tout autre vaccin.

[Le 27 avril 2021, 18 H20, JM. R., Alet-les-Bains] : Bon, tout ça est bel et bon et belle leçon de morale civique. Mais, sans porter de jugement sur personne et les choix de chacun, esprit civique ou peur de mourir,  je constate que j’ai plusieurs amis qui ont été vaccinés, avec l’un ou l’autre des vaccins offerts au menu et que plusieurs (pas tous) ont eu des réactions plus ou moins violentes et parfois sérieuses ;

que d’autres, vaccinés, ont quand même attrapé le Covid (je dis Le et pas La, parce que je parle du virus et pas de son acronyme anglo-saxon) ;

qu’on ferait bien de laisser les médecins médeciner selon les modalités qu’ils ont choisies et qui se sont avérées efficaces ;

que je  connais des patients, entrés à l’hôpital parce qu’ils étaient à l’extrême bout de leur rouleau de vie, et testés à l’entrée “non-covidés” mais retestés trois jours plus tard, cette fois “covidés” (donc l’ayant attrapé à l’hôpital) et qui sont morts, par ce fait déclarés du Covid et ainsi “statistiqués” Covid pour faire monter la courbe, alors qu’ils y étaient entrés quasi mourants pour tout autre raison, dont leur grand âge qui était une raison majeure et sans échappatoire, à 48h près.

[Le 27 avril 2021, 15 H30, G. C., Pouzols] : D’accord avec votre article. Je vous fais passer une annonce de la Société Française de Pharmacologie et Thérapeutique, qui transmets un lien pour accéder à une émission de France Inter “le téléphone sonne” concernant le bénéfice-risque. Voir le lien. Vous devez pouvoir y avoir accès. Si vous n’y avez pas accès, sachez qu’une page indique 18 décès pour 34 millions (et pas sur 25 millions) de vaccinés.

[Le 27 avril 2021, 14 H50, J. J., La Grande Motte] : Moi, je continue à faire du vélo ,et j’évite la vaccination pour ne pas devenir une bombe bactériologique ambulante et être une menace pour les autres. C’est juste mon avis. Prudence : voir les déclarations de Thierry ARDISSON le 18 novembre 2018 sur RMC(Story).

Voir aussi le Rapport catastrophique sur la vaccination en Israël

[Le 27 avril 2021, 14 H05, J. C., Lille] :  vous écrivez : vaccinés … par force, et par DEVOIR. Ça veut dire quoi devoir ? est-ce que moi aussi j’y ai droit ?

[Le 27 avril 2021, 13 H40, MC. O-M., Siegen] :  Nous, nous n’avons pas eu besoin d’arrêter le vélo, mais avons été sobres, ces jours-là, il faut ce qu’il faut !!!! 

[Le 27 avril 2021, 11 H35, D. R., Marseille] : Les gens âgés qui refusent et craignent de se faire  vacciner parce qu’ils ne veulent pas servir de cobaye (de phase 3), font comme les planqués de 14, ils préfèrent envoyer les autres au front, notamment les plus jeunes !