N° 117 ___Récapitulation des activités 2018

ICEO a passé en 2018 le cap des 29 ans d’existence. Les responsables de l’Association, notamment les membres fondateurs, sont parfaitement conscients que pour ne pas dilapider l’expérience collective considérable accumulée à force de travail, ils devaient absolument s’investir dans la transmission de leurs savoirs, tout autant que dans le lancement de nouvelles actions.

Dans cette période de turbulence, de terrorisme, de flux migratoires, de crises économiques et sociétales, la devise d’ICEO reste plus que jamais sa raison d’être  :

Apprendre à se connaître, pour savoir se comprendre”

OBSERVATION LIMINAIRE :  Fidèle à son acronyme, ICEO reste bien l’Institut de Coopération avec l’Europe Orientale, tel que ses membres fondateurs l’ont créé. On peut lire dans le préambule des statuts de l’Association :

“l’activité d’ I.C.E.O. repose sur la conviction profonde que le déséquilibre entre l’Europe Orientale et Occidentale est un grave facteur d’instabilité propice à toutes les dérives.”

En 1989, le déséquilibre était principalement économique et politique. En 2019 , la fracture entre l’Est et l’Ouest de l’Europe est devenue principalement sociétale et culturelle. En Pologne, en Roumanie et on Hongrie, notamment, les débats de société qui ont lieu en France sont surveillés avec beaucoup d’attention. D’où notre responsabilité, d’où la raison de certains articles. et de certaines photos. À l’heure de la mondialisation on ne peut, moins que jamais, cloisonner sa pensée. Pour mieux penser local, on est contraint de penser global.

DEUXIÈME OBSERVATION :  Pour garder à ce compte rendu une certaine confidentialité, la plupart des noms de familles ne sont pas donnés en entier. Pour comprendre pourquoi, il suffit que vous fassiez l’expérience de taper votre nom intégral sur un moteur de recherche quelconque. Vous serez souvent surpris par votre notoriété. 

TROISIÈME OBSERVATION :  En faisant une lecture rapide du compte rendu chronologique illustré ci-dessous, les activités d’ICEO pourraient  sembler banalement touristiques.   Le nombre et la qualité des articles mis en ligne sur le site web d’ICEO en 2018 devraient suffire à démentir les jugements hâtifs.  Ce sont les nombreux voyages personnalisés des membres d’ICEO, effectués avec des financements associatifs ou personnels, qui permettent aux rédacteurs de rédiger des analyses et des études dont la pertinence est souvent saluée dans les commentaires. 

Ancien site web d’ICEO (spip) :   –  Les 68 articles remis en ligne sur l’ancien site web d’ICEO restauré N° 001 à 068.pdf.

Ancien site web d’ICEO (spip) :   –  Les 47 articles mis en ligne sur l’ancien site web d’ICEO restauré N° 069 à N° 116

Nouveau site  (wordpress) :         –  Articles mis en ligne sur le nouveau site web d’ICEO avant le 31 décembre 2018

2018.01.01  Un nouvel an calme et serein, en comité restreint, à Montpellier.

2018.01.13 Dernier piratage du site web d’ICEO.  Guy ARNOL vient réparer les dégâts accompagné par  Cyril B., un jeune “apprenti” qu’il a pris sous son aile. Dernier repas partagé.

2018.01.17 La victoire des zadistes marquera rien moins que la défaite de la démocratie et la négation de l’État de droit.

C’est ce  que nous avons  écrit, quelques heures seulement avant que le premier ministre Édouard PHILIPPE annonce l’abandon définitif de la construction de l’aéroport de Notre Dame-des-Landes. Nous n’imaginions pas que moins d’un an après le pays serait à feu et à sang. En revanche nous présentions que cette décision aurait de graves conséquences.  Lire l’article N°73

En renonçant à la réalisation d’un projet qui a reçu durant des années l’onction du suffrage universel, sous le chantage à la violence, le gouvernement fait de l’État de droit un tigre de papier. En faisant la preuve manifeste de son impuissance, il justifie par avance tous les comportements délictueux, voire criminels, qui ont fait reculer le pouvoir régalien et qui ne sont jamais sanctionnés.

Tous les terroristes, tous les activistes révolutionnaires, tous les trafiquants, tous les passeurs, tous les voyous ont parfaitement reçu le message. Dans les démocraties de l’Union européenne, et en France en particulier, la sacralisation de la vie des délinquants ouvre grande la porte à tous les désordres.

Chaque année, au cours de leurs missions, des milliers de policiers sont blessés et plusieurs dizaines le sont gravement, des centaines de pompiers également. Les violences faites aux forces de l’ordre se sont banalisées, elles trouvent toujours et encore des avocats pour les excuser, et même pour les justifier.

L’interdiction qui est faite aux gendarmes et aux CRS de riposter effectivement à hauteur des violences qu’ils subissent, donne aux manifestants professionnels une nette supériorité de moyens et un incomparable avantage psychologique.

Tant que les lanceurs de cocktails Molotow pourront bénéficier de la coupable mansuétude de l’opinion publique, tant que leur vie sera considérée comme plus précieuse que celle des représentants de la loi, faire respecter la loi restera mission presque impossible. Tant que les gouvernements oublieront qu’en démocratie « force doit rester à la loi », l’affichage de leur intransigeance et de leur fermeté, qui fait aujourd’hui sourire, fera malheureusement surement bientôt pleurer.”

 2018.01.23 À La Faluche , première “cantine ” d’ICEO, déjeuner de travail avec Alain R.

 2018.02.01 Déjeuner de travail à la seconde “cantine” d’ICEO avec Daniel M. et  Éric R. (84).

2018.02.08 Caussade, Le Colombier (Altitude 110m),  Tarn-et-Garonne, sous la neige.

2018.02.11 Montalzat, la gare de Borredon, lieu de triste mémoire.

 2018.02.11 La gare de Borredon, point  de débarquement des réfugiés républicains espagnols.

 2018.02.15 Supagro IHEV : Alain C. et Michel L. croisent Hervé HANIN.

2018.02.15 Supagro IHEV, haut lieu de transmission de la culture de la vigne et du vin, partenaire incontournable d’ICEO pour ses actions de coopération en Europe de  l’Est.

2018.02.19 Déjeuner de ¨substitution¨ à La Faluche pour Sonia C.  qui ne peut assister au Conseil d’Administration du lendemain. Avec Michel L.

10

2018.02.20 Bienvenue au Conseil d’Administration d’ICEO réuni à Supagro.

2018.02.20 Le Conseil d’Administration d’ICEO au travail.

 2018.02.28  Montpellier (Altitude 27 m) sous la neige.

2018.02.28  Montpellier (Altitude 27 m) sous dix centimètres de neige.

2018.03.04 (dimanche 11 H30)  Av. de l’ Agriculture – “How dare you ?” (Comment osez vous ?).

2018.03.07 Déjeuner avec Solange, la veuve du professeur Jean CASTEL,  Hawa et Sory DOUMBIA (Bamako). L’amitié se construit  dans la durée et la fidélité.

 Déjeuner de ¨rattrapage¨ pour Sonia C.  qui n’a pu assister au dernier CA d’ICEO. 

2018.03.20 Cécile B., son amie, la mère de leur fils Guilhem, nous téléphone l’impensable nouvelle : “Guy [ARNOL] est mort dans sa chambre, dans la nuit de dimanche à lundi 19 mars  “.

À l’annonce de cette triste nouvelle, tous les anciens  qui on connu Guy aux premières heures d’ICEO ont à l’esprit la même image (flash souvenir), la voiture dans laquelle il a failli déjà perdre la vie le 24 octobre 1993, en Pologne.

Nous sommes conscients que seul un petit nombre d’adhérents d’ICEO sera effectivement affecté par la mort de Guy ARNOL. Il quittait en effet rarement le Pouget, son cher village, et donc peu de membres de l’Institut ont eu l’occasion de le rencontrer.

Les responsables de l’Association, qui ont eu la chance et le bonheur de le connaître intimement et longuement, ont donc le devoir de porter témoignage de tout ce que l’Institut de coopération avec l’Europe orientale lui doit depuis sa création, et plus récemment, dans la réinstallation du site d’ICEO plusieurs fois saboté par des hackers malveillants et pervers.

2018.03.23 Enterrement de Guy ARNOL au funérarium de Béziers

2018.03.23 Après l’enterrement de Guy, déjeuner  amical chez Jean-Marie et Françoise R.

20

2018.03.23 La télévision diffuse des informations sur la prise d’otage à Trèbes, durant laquelle le commandant Arnaud BELTRAME (voir le lien) sera finalement mortellement blessé.

Le politiquement correct fait des ravages chez les journalistes qui peuvent écrire, sans mesurer le comique et le ridicule de leurs écrits : ASSAUT DONNÉ SUSPECT ABATTU. La présomption d’innocence est passée à la trappe, ou il n’y avait pas de suspect. Si on commence à abattre les suspects  c’est la fin de l’état de droit.

2018.03.25 Tempête à Montpellier.

2018.03.25 Tempête à Montpellier, tornade sur la cité Gély.

 2018.03.28 Amical déjeuner au restaurant le Bol d’Or, lieu mémoire pour les anciens d’ICEO.

2018.04.06 Jonquilles, le printemps s’est installé à Montpellier.

2018.04.10 Le secrétariat général d’ICEO est dépaysé (terme juridique) à Bagnols-Les-Bains, en Lozère département de deux “hussards noirs” de l’école et de la République, les sœurs Dupeyron.

2018.04.24 À Florac le “dépaysement” est à prendre au sens premier.

2018.04.24 La vigne est revenue en Lozère à Ispagnac, après plus de 40 ans d’absence.

Deux œnologues, diplômés de la faculté de Pharmacie de Montpellier, ont relevé en 2006, ce que Le Point a titré “Le pari fou de la Lozère“. Comment ne pas rapprocher leur aventure de celle des néo-vignerons polonais que l’ICEO parraine en Pologne depuis plus de 25 ans.  Nombre de leurs anciens maîtres et conseillers sont des nôtres.

2018.05.03 La Faluche, après un déjeuner de travail, 2 anciens s’attardent pour refaire le monde.

30

2018.05.09 Moscou , l’armée russe fête le soixante-treizième anniversaire de sa victoire sur le nazisme.

2018.05.10 Pierrette et Philippe, les propriétaires de La Faluche, sont les bienvenus dans les Cévennes.

2018.05.26 (samedi 9 H00)  Av. de l’ Agriculture – “How dare you ?” (Comment osez vous ?).

2018.06.07 La vigne et le vin pour sujet, déjeuner de travail avec Alain C. et Ombeline P.

2018.06.28 Découverte de la page d’accueil  du nouveau site web d’ICEO (de spip à wordpress).

2018.06.28 À Lansargues, notre nouveau web master nous présente son travail commencé en avril.

2018.06.28 Francis R. de passage. Une occasion de rappeler les “grandes heures” des débuts d’ICEO .

2018.06.29 Déjeuner de travail à La Faluche avec  Louis C.,  Henry V. et Michel L.

40

2018.07.05 Mission en Pologne de Philippe A. et Pierre C. Arrivée à l’aéroport de Cracovie.

2018.07.05  Le jour même, réunion de travail avec le doyen de la faculté de Pharmacie de l’Université Jagellonne (Cracovie), dans son bureau, avec les enseignants du module d’Œnologie.

2018.07.05 Invitation à dîner dans la vieille ville de Cracovie.

 2018.07.05 Après le dîner, rituel passage au club de jazz Muniak, rue Florienska.

2018.07.05 Pawel Z., qui a fait sa thèse en cotutelle à Montpellier, est déjà là.

2018.07.06 Réunion de travail et de coordination au laboratoire de Bromatologie avec le professeur  Paweł ZAGRODZKI, les docteurs Joanna CHŁOPICKA et Mirosław KROSNIAK.

2018.07.06  Après la réunion, à 15 heures, Mirosław emmène très aimablement les Français dans sa voiture pour les avancer sur la route de Sichow Duzy, et pour saluer au passage le responsable du vignoble de l’Université Jagellonne créé en 2005 à Łazy (Bochnia).

2018.07.00 Cracovie à 150 kilomètres de Sichow Duzy

2018.07.06 Sur les grilles de l’entrée de sa propriété, Adam KISKA, le responsable du vignoble de l’Université Jagellonne affiche la couleur.

50

2018.07.06 Visite du vignoble de Łazy (Bochnia) avec Adam KISZKA et Mirosław KROSNIAK.

2018.07.06 Visite du vignoble de Łazy (Bochnia).

2018.07.06 Visite du vignoble de Łazy (Bochnia).

2018.07.06 Visite vignoble : Mirosław  et Philippe  en grande conversation.

2018.07.06 Visite du chais du vignoble, dégustation et collation rituelles.

2018.07.06 (18 H00), Pawel Z. et sa compagne Anna G. arrivent au chais du vignoble. Il a été convenu que c’est là que se ferait le changement de chauffeur pour conduire et accompagner Philippe et Pierre à Sichow Duzy. En court de route, arrêt obligatoire dans un café, pour voir la fin du quart de finale de la coupe du monde de football, le match France-Uruguay, que la France remporte sur le score de 2 à 0.

2018.07.06 (20 H00)  Stephan D-W., ses cousins et sa compagne Anna, accueillent leurs invités.

2018.07.06 Sous la pluie, avant la nuit, visite  immédiate du vignoble que Stephan a créé sur sa propriété.

2018.07.06 Fin de la visite du vignoble, en route vers le chais.

2018.07.06 Visite du chais, rudimentaire mais suffisant.

2018.07.06 (21 H00) Dîner aux chandelles préparé par Anna.

60

2018.07.06 (22 H000) Dîner aux chandelles et quart de finale de la coupe du monde de football , Belgique-Brésil. Les vins servis pendant le repas, sont les vins préparés par Stephan avec les conseils de Philippe. Ils ont tous passés l’examen de la dégustation avec des notes honorables. Bravo au néophyte !

 2018.07.07 Au petit déjeuner Stephan propose à ses hôtes, avant de retourner à Cracovie, de les emmener visiter le château  de Kurozweki, tout proche, qui appartient à son oncle le prince POPIEL.

2018.07.07 Avant le départ, Stephan montre à ses amis en souriant, un livre de la bibliothèque familiale, qui fait la preuve qu’on a gardé de saines lectures dans sa famille princière.

2018.07.07 Arrivée au château de Kurozweki, envahi par les cyclo-touristes.

2018.07.07 En route pour la  visite du château de l’oncle de Stephan.

2018.07.07 Visite du château, actuellement palace hôtel, Stephan fait le guide.

70

2018.07.07 La visite du château continue, présentation des portraits de famille.

2018.07.07 De passage en Pologne, le cousin de Stephan, le fils du propriétaire, celui qui gère l’établissement hôtelier,  vient saluer le neveu de son père et ceux qui l’accompagnent.

2018.07.07 Le château est aménagé pour recevoir les séminaires et les manifestations culturelles.

2018.07.07 Photo du prince POPIEL et sa femme reçus par le pape Jean-Paul II.

2018.07.07  Le cousin de Stephan et Philippe se trouvent de nombreux centres d’intérêt communs.

2018.07.07 Le cousin de Stephan et Philippe ont un peu de mal à conclure. Les Français sont attendus pour déjeuner à Cracovie.

2018.07.07 Dans le parc, en partant on voit un arbre remarquable.  En Pologne, malgré les terribles ravages provoquées par la Seconde guerre, de très vieux arbres ont été épargnés

2018.07.07 (13 H00)  Les Français retrouvent à Cracovie leurs vieux amis polonais, au restaurant, bar à vin,Klimaty Poludnia, dirigé par Bozena CZYNCIEL.

2018.07.07 Miroslawa CWIERZYK, professeur de français dans un collège privé (non confessionnel) à Cracovie,  rejoint le groupe à la fin du repas. Elle sollicite l’aide d’ ICEO pour  l’organisation d’échanges scolaires avec ses élèves.

80

2018.07.07  Merci Bozena pour ton aide continue et ton sourire.

2018.07.07  Merci à Bozena et Ryzsard KLIMOWSCY, merci à  Katarzyna GRYCHOWSKA pour leur sollicitude constante et fidèle.

2018.07.07 Katarzyna GRYCHOWSKA et Pierre  quittent  le groupe sur le Rynek Glowny de Cracovie.

2018.07.07  Des fleurs, pour une amie très chère.

2018.07.07 Dernière photo avec Zophia RYZNERSKA et Adam RYZNERSKI.

2018.07.07 Grâce à Katarzyna qui traduit ses paroles avec précision, Pierre peut dire à Zophia, toute son estime, son amitié, sa tendresse. Il sait, mieux que personne, que ans elle et son défunt mari Zygmunt, ICEO n’aurait probablement jamais existé.

 2018.07.15 Finale de la coupe du monde de football –  Frances-Croatie

2018.07.16 Le lendemain de la victoire de l’équipe de France de football, heureuse coïncidence, déjeuner amical avec de jeunes collègues du laboratoire de Chimie Thérapeutique., amis ou membres d’ICEO.

2018.07.23 Caussade (Tarn-et-Garonne) – “How dare you ?” (Comment osez vous ?).

2018.07.30 La Chapelle-Basse-Mer, heureusement reste le muscadet !

90

2018.07.30 La Chapelle-Base-Mer, une 2 CV Citroën en attente de grands espaces. Tous ceux qui ont utilisé cette voiture d’exception pour parcourir le monde lui conservent une affection singulière.

2018.07.31  À Nantes, des associations d’aide aux migrants ont fourni à de nombreux migrants de quoi camper en plein centre de la ville, dans un espace vert, près de la place de la Bourse. La mairie et la préfecture, ne font rien.  De peur de mal faire peut être ?

2018.07.31 La plupart des  migrants qui campent place de la Bourse viennent de l’Afrique subsaharienne. Peu d’entre eux peuvent revendiquer le droit d’asile. Quatre ans après le pic de la crise migratoire de 2015, on ne sait  toujours pas si l’Europe  manque  d’humanité, de volonté, ou de lucidité :

Anna BONO, spécialiste de l’Afrique : “Seulement 5% de ceux qui viennent en Italie sont vraiment des réfugiés. Ce ne sont pas les «derniers des derniers» car ils paient des milliers de dollars pour le voyage et les faux documents ,  Les migrants ne sont pas des pauvres fuyant la guerre. Les chiffres le prouvent. “

2018.07.31 Saint-julien-de-Concelles (Loire-Atlantique) – “How dare you ?” (Comment osez vous ?).

2018.08.01  Un été caniculaire : çà chauffe pour ce pauvre BENALLA.

2018.08.18 Église paroissiale de la commune de Penmarc’h (Finistère).

2018.08.18   Kérity (commune de Penmarc’h) – “How dare you ?” (Comment osez vous ?).

 2018.08.31 Lansargues,  le nouveau site web est en ligne, reste à apprendre à s’en service.

2018.08.31 Déjeuner de travail à La Faluche, Bureau informel.

2018.09.05 En vol pour la Turquie, en partant de l’aéroport Marignanne.

100

2018.09.05 Aéroport ATATÜRK (Istanbul) une salle d’arrivée vide.

2018.09.05 Aéroport ATATÜRK (Istanbul) une salle d’arrivée pleine. Une heure d’attente pour présenter son passeport.

2018.09.05 Istanbul,  quartier Aksaray, en marche vers l’hôtel de l’Université d’Eskisehir (plus grande université du monde : plus de 1 700 000 étudiants).

2018.09.05 Un jus d’orange tout frais pour la soif, de l’épicerie à la table.

2018.09.05 Un jus d’orange tout frais pour la soif, de l’épicerie à la table.

 2018.09.06 La vue sur le Bosphore depuis la salle des petits déjeuner de l’hôtel de l’Université.

2018.09.06 À la gare  d’Istanbul Ouest pour acheter les billets de train.

2018.09.06 La gare d’Istanbul Ouest  rendue célèbre par l’Orient express.

2018.09.06 Istanbul, le nouveau pont Galata.

110

2018.09.06 Istanbul La Corne d’Or et le  Bosphore vus du pont Galata.

2018.09.06 Istanbul, la Corne d’Or – “How dare you ?” (Comment osez vous ?).

2018.09.06 Istanbul, entrée du marché égyptien (Bazar aux épices).

2018.09.06 Istanbul, la ville des plus grands contrastes.

2018.09.06 Istanbul, la ville des plus grands contrastes.

2018.09.06 Istanbul, la ville des plus grands contrastes.

2018.09.06 Istanbul, une ville de contrastes et de métiers oubliés en France.

2018.09.06 Istanbul, le paradis des chaussures.

 2018.09.06 Istanbul, en route vers la place Taksim, en métro. Depuis 1987, date de la création de la première ligne, le métro d’Istanbul (voir le lien) s’agrandit très rapidement, à l’Ouest et surtout à l’Est.

 2018.09.06 Istanbul, la célèbre rue Siraselviler au départ de la place Taksim.

 2018.09.06 Istanbul, le tramway ancient à l’entrée de la rue Siraselviler.

120

 

2018.09.06  Après avoir retrouvé Suat, l’ami stambouliote, en métro vers les rives du Bosphore.

2018.09.06  Amical dîner sur la rive du Bosphore (district Sariyer).

2018.09.07 Traversée du Bosphore en ferry pour rejoindre la gare (provisoire) Istanbul Est. La mythique  gare historique (Orient express) est en voie de restauration.

 2018.09.07 En voiture pour Eskisehir à fond de train : 245 km/h.

 2018.09.07 Eskisehir,  Suat , dernier arrivé pour participer à la fête avec tous les amis.

2018.09.07  Comme tous les marchés turcs, celui d’Eskisehir est très coloré.

 2018.09.07  À Eskisehir on peut tout trouver même une Turque blonde qui vit en France.

2018.09.07 Immeuble dans lequel se trouve au 8e étage le bel appartement de Gülhan.

2018.09.07  En Turquie, comme en Bulgarie,on entre sans chaussures.

2018.09.07 Gülhan dans son grand et beau salon.

130

2018.09.07 La presse turque est très louangeuse pour président Recip Tayeb ERDOGAN, quelques soient ses alliés du moment au niveau international.

2018.09.07 Gülhan avec Aylin et le futur  fiancé de sa fille, Yasin. Pour eux demain est un grand jour.

En France et dans les pays  européens de tradition chrétienne, comme en Turquie aujourd’hui, les fiançailles officialisent un projet de mariage pour des noces qui doivent se dérouler dans l’année qui suit. On a coutume de considérer que les fiançailles  n’existent vraiment que lorsque les familles des futurs époux se sont rencontrées au cours d’un repas avec les parents, les grands-parents, les frères, les sœurs, les parrains et marraines, et s’ils sont proches, des fiancés, les oncles, les tantes et quelques intimes. Les fiançailles se célèbrent donc traditionnellement  en petit comité, plusieurs mois avant le mariage

Pourquoi donc tant de monde pour les fiançailles d’Aylin et Yasin, pourquoi un tel raout quinze jours avant le mariage ?

En Turquie (comme en France) c’est l’avis de la famille de la future mariée qui prévaut pour l’organisation des fiançailles, et c’est celui de la famille du futur marié qui  a droit de s’imposer pour le mariage. Les parents de Yasin ayant demandé qu’il n’y ait pas d’alcool sur les tables le jour du mariage, Gülhan a demandé un repas de fiançailles, “grand format,” pour que tous ses proches puissent  être associés  aux futures noces de sa fille, par anticipation.

2018.09.07 De l’appartement, une vue exceptionnelle, notamment au coucher du soleil.

2018.09.07 Les premiers arrivés pour la fête dînent chez Gülhan.

2018.09.07 La famille de Gülhan réunie au complet la veille de la fête.

2018.09.08 Hôtel de l’université, terrasse au bord d’un étang,  lieu agréable pour petit-déjeuner.

2018.09.08 Déjeuner et promenade dans la vieille ville dans l’attente du repas de fiançailles.

2018.09.08  Dans la vieille ville d’Eskisehir de nombreux clins d’œil  aux passants.

2018.09.08  Restaurant du repas de fiançailles de Yasin et Aylin.  La nuit tombe, que la fête commence !

2018.09.08 Une certaine forme de nostalgie de l’empire ottoman.

140

2018.09.08 Les fiancés arrivent au restaurant dans une 15 CV Citroën, comme des mariés.

2018.09.08 La soirée de fiançailles rassemblent, dans la partie gauche de la salle, la  famille et les amis de la fiancée, Aylin, la fille de Gülhan, et dans la partie droite, les invités de la famille du fiancé, Yasin.

2019.09.08 La mère et la sœur de Yasin, affichent leur conviction religieuse, en portant un foulard.

2019.09.08 La plupart des invités de Gûlhan boivent du vin, Suat, lui, reste fidèle au raki.

2019.09.08 Dés le début du repas, les fiancés  s’élancent sur la piste de danse.

2019.09.08 La glace est rompue. À l’invitation de leur hôte venu de France, les belles familles posent ensemble pour la photo.

 2018.09.08  Maintenant place à la danse, pour tous !

2018.09.08 Maintenant place à la danse, en commençant par les danseurs experts  !

2019.09.08 Les danses traditionnelles tiennent le haut du parquet.

2018.09.08 La mère du fiancé ne quitte plus la piste de danse.

2018.09.08 Ce n’est pas le foulard qui fait l’islamiste, c’est la tête qui est en dessous.

150

 2018.09.09  Grande preuve d’estime et d’amitié réciproques, l’ancien recteur de l’Université Anadolu d’Eskisehir  accepte de venir dîner, avec sa femme handicapée, chez son ancienne collègue .

2018.09.09  Pierre et  Engin ATTAC, l’ancien recteur, ont établi depuis de nombreuses années une coutume.  Lors de la rencontre, chacun doit offrir à l’autre une bouteille de vin de son pays.  La tradition a été une fois de plus respectée.

 2018.09.11 Retour à Istanbul, les abords de la basilique Sainte Sophie sont bien gardés.

2018.09.11 Haut lieu de contestation du gouvernement turc actuel, le quartier  de la basilique  Sainte Sophie est quadrillé en permanence, les canons à eaux sont prépositionnés.

2018.09.11 Istanbul : les terroristes et les opposants politiques sont attendus de pieds fermes.

2018.09.11 Avec Suat,  au marché égyptien d’Istanbul.

2018.09.11 Istanbul, achat de loukoum sous les recommandations de Suat.

2018.09.12  Voyage de retour en France, dans l’aéroport d’Istanbul, en pays musulman, les Juifs orthodoxes affichent la même sérénité que dans l’aéroport de Cracovie.

2018.09.13 De retour à  Montpellier, recherche sur le vin offert à Eskisehir. Ce vin est un assemblage de cépages autochtones anatoliens Öküzgözü und Boğazkere. Ce vin élaboré en Anatolie orientale réunit l’arôme spécial et l’élégance d’Öküzgözü et la puissance et le corps de Boğazkere.

Dans l’empire ottoman, la vigne et le vin étaient l’apanage quasi exclusif des chrétiens. Les zones les plus viticoles et les régions de fortes populations grecques ou arméniennes étaient donc très souvent  superposables. Le massacre des Arméniens et le déplacement forcé des Grecs a failli marquer la mort du vin en Turquie. Dès son arrivée au pouvoir Mustafa Kemal TATATÜRK a tout fait pour sauvegarder l’existence de vignobles. Un siècle après le “vin de liberté” est menacé.

 2018.09.18 Montpellier (rue Esculape) – “How dare you ?”  (Comment osez vous ?)

2018.09.20 Déjeuner de travail à La Faluche, Alain MANTEGHETTI  est là.

159 2019.09.27 Consultation des principales archives d’ICEO, conservées à Montbazin, 119 dossiers, alignés sur cinq étagères de deux mètres cinquante de long (2,5 m x 2,5 m). Le reste des archives est à Montpellier, 20 dossiers et 25 répertoires.  Une cinquantaine de dossiers ont été détruits, car devenus peu utiles.

2018.10.07 Montpellier (rue Fontcarrade) “How dare you ?” (Comment osez vous ?).

160

 2018.10.09 Réunion du Conseil d’Administration d’ICEO

2018.10.25 Montpellier (Rue Circé)  “How dare you ?”  (Comment osez vous ?).

2018.11.03 Turquie, le président  ERDOGAN n’est pas insensible aux arguments de poids.

2018.11.04 Alors que les évènements climatiques se multiplient, l’observatoire du mont Aigoual risque de fermer. Cherchez l’erreur !

 2018.11.09 La culture turque fait de la résistance dans le bar-boulangerie de Flavin (Aveyron).

2018.11.11 François HOLLANDE en reconversion ? Non, juste son sosie dans le Tarn-et-Garonne.

2018.11.11 Sur le mur de l’église de Laroque, sont gravées les dates des crues records de l’Hérault.

2018.11.11 5 mètres au-dessus du niveau de la route en 1890, 1958 et 1793. Les grandes crues ne sont donc ni nouvelles, ni récentes.

 2019.11.17 La Mort de Zophia RYZNERSKA ne nous est parvenue que trois semaines après la date de son décès.

Récit d’une amitié franco-polonaise de 45 ans  –                         Historia 45-ciu lat pewnej przyjaźni francusko-polskiej

2018.11.29 Mort d’Alain Manteghetti.

2018.11.29  Avant l’enterrement en début d’après-midi, déjeuner à La Faluche avec certains de ses camarades et amis les plus proches et les plus anciens.

2018.11.29 Cérémonie d’enterrement d’Alain MANTEGHETTI, avec une foule nombreuse.

« Gilets jaunes », 2 décembre,  Arc de triomphe: le jour où tout a basculé.

Deux-cent-quatorzième anniversaire de la bataille d’Austerlitz. Triste célébration !

2019.12.01 samedi « Gilets jaunes » : le jour où tout a basculé avec la « prise » de l’Arc de triomphe. Lors de l’acte III du mouvement, l’éruption de violences a sidéré les responsables des forces de l’ordre.[Observateur.Prod] : une demi-heure d’images qui se passent de tout commentaire.

2018.12.04 Assemblée Générale d’ICEO à  La Faluche

 2018.12.04 Assemblée générale d’ICEO à la Faluche, Jean-Marie R., vice-président présente les nombreuses actions qu’il a coordonnées, notamment au Monténégro.

 2018.12.04 Lorsque l’ordre du jour est épuisé, les participants partagent un dîner amical. Table A.

2018.12.04 Lorsque l’ordre du jour est épuisé, les participants partagent un dîner amical. Table B.

 2018.12.04 Lorsque l’ordre du jour est épuisé, les participants partagent un dîner amical. Table C.

 2018.12.04 Lorsque l’ordre du jour est épuisé, les participants partagent un dîner amical. Table C.

170

2018.12.04 Hissez O : saluons l’attention de Gérard et Andyne qui ont apporté cette bouteille.

2018.12.07 vendredi , Mantes la Jolie, le mouvement des gilets  jaunes gagne les collégiens.

 2018.12.15 Samedi,  acte V des gilets jaunes, personne n’imagine alors que ces manifestations vont se renouveler tous les samedis pour aller jusqu’à l’acte LII, voire le dépasser.

2018.12.16 dimanche, le lendemain de l’acte V, Maxime NICOLLE, répond aux journalistes. Il est l’une des principales “têtes pensantes du mouvement”, ceci explique cela.

2018.12.16 Montpellier (rue de Belfort)  “How dare you ?”  (Comment osez vous ?).

Dans ce compte-rendu des activités d’ICEO en 2018, nous avons attirer à dix reprises l’attention des lecteurs sur le j-m’en-foutisme dont font preuve les humains sur cette terre. Les photos que nous avons mises en ligne ne représentent qu’un pourcentage minimes de toutes les atteintes à l’environnement que nous avons pu relever au cours d’une seule année. Tous ces détritus jetés n’importe où, toutes ces décharges sauvages, ne montrent que la partie la plus visible du manque de civisme, du mépris pour les éboueurs, et surtout de l’inconscience écologique généralisée qui règnent dans notre pauvre monde.

En 2019, dans le discours qu’elle a prononcé à l’ONU le 23 septembre, Greta THUNBERG a accusé les chefs d’États de ne rien faire pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique. C’est ce jour là qu‘elle a prononcé une phrase devenue culte : « How dare you ? ».

Nul ne sait si la presse internationale a applaudi cette déclaration par veulerie ou par conviction, toujours est-il que des coupables, LES coupables, ont été désignés. Cette mise en accusation est lourde de conséquence. Car en laissant accroire que les chefs d’États étaient les principaux, sinon les seuls responsables des problèmes écologiques actuels, les journalistes minimisent par avance tous les comportements écologiquement inconséquents du reste des populations.

Les déchets plastiques qui envahissent les océans ne tombent pas du ciel. Ils proviennent tous des détritus abandonnés dans la nature en pleine irresponsabilité écologique, qui lessivés en période de crues ou de fortes pluies finissent inéluctablement à la mer. La pollution liée aux déchets plastiques est si voyante que nul ne peut en nier l’importance. Elle est si massive qu’on lui donné un nom (vers 19997) : le septième continent, qui représente la partie la plus visible de la pollution solide affectant la surface de toutes les mers du globe. La pollution liquide, elle, n’a pas de nom, pourtant on pourrait parler sans exagération de sixième océan. Pendant des siècles les hommes ont eu la folie de croire qu’en raison de leur immensité les océans pouvaient digérer et neutraliser toutes les saletés qu’ils leur envoyaient, directement, ou via les rivières. En France, ce n’est que depuis une trentaine d’année que les laboratoires de recherche des universités ont l’obligation de récupérer la totalité de leurs déchets chimiques (notamment les solvants organiques) et de les confier à des usines de traitements dédiés. Jusque là, une bonne partie de ces déchets finissaient dans les éviers des laboratoires lavées à grande eau. Chez les chercheurs, chimiquement les mieux avertis, la prise de conscience de la folie de leurs pratiques a été très longue à venir. Chez les non spécialistes elle n’est malheureusement pas encore venue, ni proche de l’être. Les agriculteurs et leurs pesticides subissent actuellement de nombreux reproches. À l’occasion de chaque événement, tel que l’incendie de l’usine de Lubrizol à Rouen, les écologistes ne manquent pas de dénoncer la responsabilité des industriels, comme s’ils étaient les premiers et seuls coupables en matière de pollution. Malheureusement il n’en n’est rien, la pollution est un mal collectif, qui appartient à presque tout le monde. On sait notamment aujourd’hui que les mégots de cigarettes constituent à eux seuls 40% des déchets trouvés dans la mer Méditerranée, ce qui en fait le polluant numéro 1 de nos mers et océans. Que deviennent d’autre part  toutes les bombes insecticides,  tous les produits chimiques, et toutes le huiles de vidanges, dont les particuliers ne savent ou ne veulent se débarrasser de façon «écologiquement correcte» ?. Pour retarder la fin du monde, la jeune Greta THUNBERG veut faire trembler les puissants, elle serait bien inspirée d’utiliser de conserve son indéniable force de conviction, pour convaincre tous les habitants de la planète, jusqu’aux plus petits, qu’ils doivent abandonner leurs mauvaise habitudes, eux aussi.

“How dare you ?”

Vous pouvez trouver plus d’informations :  –  Septième continent        –       Un continent de plastique dans l’océan

 2018.12.31 Vœux aux Français du président de la République, Emmanuel MACRON.

Françaises, Français,

Mes chers compatriotes de l’Hexagone et des Outre-Mer,

Fidèle à une tradition qui nous est chère, je suis heureux de vous présenter tous mes vœux pour l’année qui s’ouvre.

L’année 2018 ne nous a pas épargnés en émotions intenses de toutes natures. La France a connu de grands moments : des victoires sportives, de grands évènements culturels, la célébration du centenaire de l’Armistice de 1918 et j’ai porté à cette occasion la voix de la France pour la paix.

[…]

Mais nous avons aussi vécu de grands déchirements et une colère a éclaté, qui venait de loin ; colère contre les injustices, contre le cours d’une mondialisation parfois incompréhensible ; colère contre un système administratif devenu trop complexe et manquant de bienveillance ; colère aussi contre des changements profonds qui interrogent notre société sur son identité et son sens.

Cette colère a dit une chose à mes yeux, quels que soient ses excès et ses débordements : nous ne sommes pas résignés, notre pays veut bâtir un avenir meilleur reposant sur notre capacité à inventer de nouvelles manières de faire et d’être ensemble.

Telle est à mes yeux la leçon de 2018 : nous voulons changer les choses pour vivre mieux, défendre nos idéaux, nous voulons innover sur le plan démocratique, social, politique, économique et environnemental pour cela.

Il serait dangereux que notre situation nous conduise à ignorer le monde qui nous entoure. Bien au contraire, car tout se tient !

[…]

[Le 25 octobre 2019, 17 H15, W. P., Moscou] : Осторожно, мы за тобой следим, не пиши ничего против России.

[Le 25 octobre 2019, 17 H105, R-T. E., Ankara] :   Türkiye’ye karşı bir kelime değil.