N° 168 La loi s’applique sur l’ensemble du territoire de la République (article 6).

Loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public.

Loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public :

 

La loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public est une loi française ayant pour objet d’interdire le port d’une “tenue destinée à dissimuler son visage”. Entrée en vigueur le 11 avril 2011, elle a été adoptée lors du mandat présidentiel de  Nicolas SARKOZY dans un contexte marqué par un vif débat sur la place du voile intégral, et notamment le niqab, vêtement religieux islamique, dans l’espace public, notamment la rue et les établissements recevant du public.

La loi s’applique sur l’ensemble du territoire de la République (article 6).

Circulaire du 2 mars 2011 relative à la mise en œuvre de la loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public.

oo0oo

Le voile intégral continue d’être porté en France malgré l’interdiction.

 

Depuis sa promulgation la loi n’entraîne pas dans la réalité la disparition de cette pratique.

Le président de la République, Emmanuel MACRON  à Mulhouse le mardi 18 février 2020.

D’après le ministère de l’Intérieur,  entre avril 2011 et le 31 mars 2016, les services de police n’ont procédé qu’à 1 726 contrôles qui ont donné lieu à 1 644 verbalisations et 82 avertissements.

oo0oo

La loi s’applique sur l’ensemble du territoire de la République (article 6)

 

À Mulhouse, le 18 février 2020, la guerre que le président Emmanuel MACRON a déclaré au séparatisme islamique, a bien mal commencé.

Alors qu’il déclarait : « Quand on trouble l’ordre public, sous quelque justification que ce soit, y compris religieuse, on ne peut l’accepter », il y avait devant lui à moins d’un mètre, une provocante femme portant un voile intégral, heureuse de pouvoir faire une photo de lui à “bout touchant,  sans aucun problème,  sans qu’aucun des nombreux policiers qui accompagnaient le président ne semble préoccupé de faire respecter immédiatement la loi.

Il ne faut pas accabler Emmanuel MACRON. Il est certainement pétri des meilleures intentions du monde, mais lutter contre l’islamisme est devenue  chose de plus en plus difficile, presque impossible, surtout pour un État terrorisé à l’idée d’être taxé d’islamophobie.

Je voudrais bien, mais je peux point, semble nous dire notre président désarmé devant l’adversité islamiste.

Notre président est très jeune. C’est sans doute pour cela qu’il ne connaît pas l’exemple politique et culturel des plus grandes, et des plus célèbres figures laïques,  qui ont combattu en première ligne dans la lutte contre l’islamisme .

[Le 19 février 2020, 18 H10, J-C. G., Marseille] : [ dépêche Reuters] Le président du parlement turc Mustafa SENTOP a dénoncé mercredi «l’islamophobie primitive» d’Emmanuel MACRON au lendemain de la présentation par le chef de l’État français des premières mesures de sa stratégie de lutte contre «le séparatisme islamiste».

«Les explications de M. MACRON, président de la République française qui perturbe la paix au Sahel et en Libye et engendre le chaos au monde musulman et procureur d’armes pour HAFTER, annonçant qu’il va lutter contre le séparatisme islamiste est signe d’une islamophobie primitive», écrit Mustafa SENTOP sur son compte Twitter. «La France devrait faire face à son passé raciste et plein de massacres, au lieu d’inventer un ennemi imaginaire comme ‘le séparatisme islamiste’», ajoute-t-il dans ce message rédigé en français.

[Le 19 février 2020, 14 H00, A. F., Caen] : .Pour compléter votre excellent article, je vous adresse copie d’un article mis en ligne par Le Figaro avant-hier :  Bernard ROUGIER – «Les idéologues islamistes font en France ce qu’ils ont fait au Maghreb il y a 30 ans»

[Le 19 février 2020, 12 H00, A. EL-K., Limoges] : Une image qui éclipsera tout le reste… Comment la sécurité a-t-elle pu laisser une femme couverte d’une cape de la tête aux pieds, en infraction avec la loi de 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public, approcher le président de si près ? Lunaire !

[Le 19 février 2020, 12 H00, B. B., Beyrouth] : Trop rares sont les responsables politiques qui ont le courage de voir ce qu’il voit !